Mes premières fois de 2016

Mon bilan de l’année qui vient de s’écouler ne pourrait pas être complet sans mon retour sur ce que j’ai fait pour la première fois pendant ces douze derniers mois. Tenter de nouvelles expériences, découvrir de nouveaux endroits, goûter de nouveaux plats,… Ce sont des choses qu’on fait chaque année, qu’on s’en rende compte ou pas, et j’aime revenir sur une partie d’entre elles en début d’année.

C’est la deuxième année que je fais ce type de rétrospective. Pour relire ce qui m’a poussée à faire cet article au départ ou redécouvrir mes premières fois de l’année passée, vous pouvez retrouver la première édition ici.

Et sans plus attendre, voici mes premières fois, grandes et petites, stressantes et amusantes, futiles et importantes, de 2016…

Lire la suite

2017, j’attends tes réponses

Comme l’année passée, mon premier article de 2017 est d’abord l’occasion de revenir sur 2016 avant de diriger mon regard vers l’année à venir.

Si je devais décrire 2016 en une seule phrase, je dirais que ça a été une année remplie de remises en question et de réflexions sur moi-même. Une année pendant laquelle j’ai mené plusieurs batailles personnelles, dont deux très imposantes qui ont souvent pris toute mon énergie.

Lire la suite

Chère Venise

Beaucoup font rimer ton nom avec l’amour. Tu as sans aucun doute fait partie de milliers de lettres écrites à l’encre de cette flamme, de milliers de promesses aux yeux amoureux. Tu as certainement vu des milliers d’hommes s’agenouiller devant l’amour de leur vie, une bague à la main et le sourire rempli d’émotions. Tu en as vues, des mains s’entrelacer un peu plus fort en marchant dans tes rues, s’arrêtant ci et là pour admirer ta vue. Tu en as vus des bisous, des câlins, des regards brillants de cette petite étincelle.

Mais combien as-tu reçu de lettres, toi, Venise ?

Lire la suite

Le beau côté de Prague

Il y a quelques jours, je me trompais de station de métro en rejoignant mon copain et des amis dans un restaurant, je décidais alors de faire la partie restante du trajet à pied au lieu de remonter dans le métro ou de sauter dans un tram, et je me retrouvais quelques minutes plus tard à parcourir la rue de mon premier appartement.

Depuis que je suis arrivée à Prague, j’ai vécu dans trois appartements. Le premier était près de la station de métro IP Pavlova, j’y ai vécu deux mois. Le deuxième, où je suis restée un mois, se trouvait près de la station voisine Muzeum et au bord du parc Riegrovy Sady. Maintenant, je me suis rapprochée du centre historique. Et chaque fois que je repasse près de mes anciens appartements, un sourire se dessine immanquablement sur mes lèvres.

Lire la suite

L’enfer de Prague

De tous les peuples de l’Europe, les Tchèques sont les plus antipathiques.

Voilà ce qu’aurait probablement dit Jules César, tout droit venu de son Italie ensoleillée, bon enfant et souriante, s’il avait atterri à Prague en 2016.

Lire la suite

Rome et ses incontournables

Rome fait partie des quelques villes d’Europe qui regorgent de choses à voir. Tellement qu’on ne sait parfois plus où donner de la tête, entre tous les monuments, les places et les quartiers, les musées et la culture, sans compter la nourriture et les bâtiments qui nous font faire des “Wow” et des “Waw”.

Rome ne s’est pas faite un jour, et c’est simple : on ne peut pas la faire en un jour.

Lire la suite

Leipzig les yeux en l’air

Quand je pars en voyage, la première chose que je mets sur ma liste de choses à prendre c’est mon appareil photo. L’idée de l’oublier à l’heure de découvrir un nouvel endroit me hante même parfois ! Et une fois sur place, je suis du genre à prendre beaucoup (beauuucoup) de photos.

Ça passe quand je voyage avec ma famille ou mon copain, mais ça me pose problème quand je voyage avec des amis, parce que je n’ai jamais envie de les faire attendre trop le temps que je prenne toutes mes photos. Pour être honnête avec vous, je me sens mal à l’aise à chaque fois qu’ils s’arrêtent un instant à cause de moi. Pas que quelqu’un m’ait un jour dit que m’attendre était une corvée, peut-être que c’est seulement dans ma tête, mais si vous saviez tout ce qui se passe dans ma tête…

Lire la suite

Gordes et Roussillon

C’est peut-être seulement mon impression mais pour moi Gordes et Roussillon, c’est comme ce couple marié dont les noms sont devenus inséparables. On ne mentionne pas l’un sans l’autre, ils sont indissociables. Chaque fois que j’en ai entendu parler, c’était des deux en même temps. Tant et si bien que pendant un moment j’ai même cru qu’ils n’étaient qu’un seul et même village.

Lire la suite

Au milieu de la tempête à Budapest

C’était début juillet. Un jour comme les autres, en milieu de semaine.

Cette après-midi-là, j’étais au bureau. Le matin, en quittant mon appartement, le ciel était une fois de plus d’un bleu éclatant. J’avais mis une robe blanche bustier qui faisait rire une de mes collègues parce que de son bureau, en me regardant, elle avait l’impression que je ne portais aucun vêtement. Elle avait pris une photo et j’avais ri aussi.

Ca faisait des jours qu’il faisait trop chaud. J’avais ressorti mes robes que je n’avais jusque-là portées qu’en vacances. Mettre des pantalons, c’était plus possible.

Je savais qu’il allait pleuvoir, mais la météo ce matin-là m’avait dit que la pluie tomberait un peu sur Budapest en soirée. Une petite pluie à une heure où je serais déjà rentrée chez moi, histoire de rafraîchir l’atmosphère qui devenait de plus en plus pesante, dans les rues de la capitale hongroise et dans son métro surchauffé.

Erreur dans les prévisions.

Lire la suite