Il n’est pas rare qu’un voyageur connaisse d’autres pays mieux que le sien. C’est mon cas aussi.

Quand on me demande que voir en Belgique, j’ai un peu de mal à répondre. Bien sûr, je cite quelques villes, mais j’ai généralement tendance à sous-estimer mon pays, voire à carrément le rabaisser… Injustement.

J’ai donc décidé que ça devait changer, et qu’il fallait que je profite du fait de venir d’un petit pays pour le visiter de bout en bout. J’ai commencé par Liège.

Liège, j’y avais été quelques fois auparavant, mais toujours dans un autre objectif que de la visiter. Résultat : je n’en avais jamais rien vu.

Et pourtant, l’aura de Liège me suit depuis des années. Pour la petite histoire, mes parents viennent tous les deux d’une ville des environs et ce sont presque les seuls dans la famille qui ont décidé de vivre dans une autre région. Mon père y a étudié un an et en garde de merveilleux souvenirs, et c’est là que la plupart de mes cousins ont étudié aussi. En bref, Liège, c’est un peu la ville de la famille… Et il fallait bien qu’un jour ou l’autre, je la découvre à mon tour. Voir ce qui les fait en parler avec autant d’amour. Voir à quoi ressemblent la place Saint-Lambert et ces lieux dont j’entends parler depuis des années sans pouvoir mettre une image dessus.

Liège a un grand passé industriel et de ce passé glorieux, elle n’en ressortait à mes yeux qu’une couleur : le gris. Liège, pour moi, c’était le gris des usines, qui s’était allié depuis bien longtemps au gris de la pollution et des bâtiments industriels qui se meurent. Le gris des maisons d’ouvriers et celui de la poussière de la ville qui s’y colle depuis des décennies. Liège, dans mon esprit, c’était cinquante nuances de gris dans une variante moins sexy.

Je réduisais Liège à très peu, car son passé a bien plus d’histoires à raconter que seulement de belles années industrielles. Des histoires de succès et de défaites, faisant même de celle que l’on surnomme aujourd’hui la Cité Ardente une Principauté pendant des siècles… Avant la Révolution industrielle, Liège en avait vu des choses.

Alors oui, j’avais raison sur le gris. La couleur prédominante de Liège, c’est sans aucun doute lui. De petites touches sur les façades à des bâtiments qui en sont entièrement teintés, il est bien présent…

Mais j’avais tord de penser qu’il rendrait la ville triste.

Le centre-ville de Liège est un centre plein de charme. J’adore ses maisons, j’adore leurs petites touches de gris qu’elles allient au rouge, au bleu foncé ou aux briques apparentes. Le gris qui se cache derrière le vert des feuilles d’un arbre ou l’or d’un verre de bière (parce que nous sommes en Belgique avant tout).

L’architecture de Liège, c’est une architecture que j’ai, je crois, appris à apprécier de plus en plus ces dernières années, sans pour autant pouvoir en donner la raison. C’est urbain, c’est pas très coloré, et alors que je pourrais avoir peur de le voir prendre la couleur de la déprime les jours où le ciel s’y met aussi, même sans soleil je trouve ça joli.

Et puis Liège, aussi, ce n’est pas que ça. Liège, c’est la gentillesse des gens (c’est typiquement le genre d’endroits où vous trouverez la gentillesse à la Belge dont j’entends souvent parler), l’ambiance bon enfant et leur esprit festif. Ce sont des bars et des terrasses en nombre, une foule d’endroits dans lesquels les chaudes soirées d’été prennent sûrement vie plus qu’ailleurs. Je vois déjà les terrasses remplies, les gens que l’on rencontre et la fête qui passe en un clin d’œil tellement l’ambiance est bonne. Et je sais que je ne me trompe pas, il me suffit d’entendre ce qu’on en dit autour de moi pour le confirmer.

 

Je n’y ai été que quelques heures, une façon de découvrir la ville pour la première fois, en suivant mon père dont les pas étaient parfois guidés par ses souvenirs universitaires.

Je n’ai pas de guide à vous donner, si ce n’est que vous ne devez pas manquer de voir la nouvelle gare, dont l’architecture m’impressionne chaque fois, monter les innombrables marches des escaliers de la Montagne de Bueren et passer une soirée dans le carré, comme je l’ai fait une fois il y a des années : quelques rues remplies de bars et une ambiance incomparable. Et puis en vous baladant, n’oubliez pas de manger une gaufre de Liège (la célèbre gaufre belge !) et, si le temps le permet, de boire un verre en terrasse sur la Place du Marché où se trouve le Perron, symbole de la ville.

Baladez-vous aussi dans les alentours du palais des Princes-Evêques et dans le quartier d’Outre-Meuse. Et si vous croisez le chemin d’une impasse, allez y faire un tour : ces petites maisons cachées dans des rues étroites étaient autrefois occupées par des ouvriers, et elles sont pleines de charme.

Et n’oubliez pas, surtout, de vivre Liège. Parce que c’est une ville qui se ressent, et qui s’apprécie encore plus quand on la vit.

  

La prochaine fois qu’on me demandera où aller en Belgique, en plus de Bruxelles et de l’association classique Anvers/Gand/Bruges, je citerai Liège sans aucun doute. Promis, j’arrêterai de dévaluer mon pays. Et je penserai à ces quelques personnes qui s’extasient quand je leur dis que je viens de Belgique, et qui passent les minutes suivantes à m’expliquer ce qu’ils y ont vu et pourquoi ils l’ont aimé.

24 commentaires sur Liège, du gris clair au gris foncé

  1. Ton article m’émeut beaucoup et la manière dont tu décris ma ville est trés touchante ! Ne vivant plus en Belgique (et donc à Liège) depuis presque deux ans, tu ne peux me rendre que nostalgique quand j’observe tes clichés 🙂
    Merci pour ces beaux compliments sur ma cité ardente 🙂

    • Et moi c’est ton commentaire qui me touche ! Merci beaucoup, je suis heureuse que mon article t’ait plu, encore plus si tu viens de Liège 🙂 ! Bisous

  2. Française vivant près de Vise, j’adore Liege, la cite Ardente! : le Perron, le Carre, la montagne de Bueren, la cathédrale, la Meuse ou l’on peut prendre un bateau pour aller jusqu’a Maastricht, le marche de Noel, la superbe gare, Mediacite aussi! les concerts s’y déroulant, Liege est resplendissante 🙂

    • J’ai donc déjà vu pas mal de choses que tu aimes à Liège :)! Je ne savais pas du tout qu’on pouvait prendre un bateau jusque Maastricht, ça a l’air cool !

  3. Super ton article !
    Je n’ai encore jamais été en Belgique et il est vrai que je pensais surtout à Bruxelles, je ne pensais pas du tout à Liège. Mais tes photos sont magnifiques, on y voit tout le charme de Liège ^^

    Je note comme destination à faire en Belgique :p

    • Merci beaucoup pour ton gentil commentaire, Vic ! Ça me fait plaisir d’avoir pu te donner envie de visiter la ville :). Bisous

  4. Très joli article sur cette ville que je ne connais pas encore. En fait, je ne suis encore jamais allée en Belgique même si Bruges me fait de l’oeil depuis un certain temps !
    Mais alors par contre, ces escaliers !!!! La photo est quand même impressionnante !

    • Oui, et les monter n’est pas de tout repos ahah ! Pendant le mois d’octobre, la ville organise un événement appelé la Nocturne des Coteaux de la Citadelle, et les escaliers sont garnis d’une multitude de bougies. Je ne l’ai encore jamais vu en vrai mais il parait que c’est superbe (et les photos peuvent en témoigner) ! Ce qui est génial avec la Belgique, c’est que c’est un tout petit pays donc on peut visiter ses villes les plus importantes en seulement quelques jours :). Bruges est magnifique aussi ! Bisous

      • Bonjour, venez-y cette année c’est samedi 7 octobre 😊 Si vous voulez des photos, j’en ai. Je suis l’initiateur de l’événement, pour l’échevinat du tourisme, en 1994. A l’époque, y avait 500 personnes en bas de Bueren pour regarder les escaliers illuminés…Y a un peu plus de monde à présent, et c’est un peu lourd, c’est vrai, style, selon la météo, entre 25 000 et 40 000 personnes dans tout le quartier et à la Citadelle. Petit scoop : ayant concédé l’organisation pratique et générale de l’événement à une jeune asbl dynamique , je vais tenter de me concentrer, avec bcp plus de temps à disposition, sur le dessin de bougies de Bueren et peut-être de nous rapprocher de l’excellence du dessin de la scalinata illuminata (Caltagirone, Sicile). Pas de motif baroque ou religieux qui est leur spécificité mais ce sera pour la 1ère fois figuratif. n.b. : Caltagirone nous a inspiré aussi “Bueren en Fleurs” Je l’ai proposé la 1ère fois en 2010 et c’est tous les 2 ans. Prochaine édition : juin 2018, le Service des Plantations de la Ville y fait un travail superbe…. A bientôt Mariano Gnucci

        • Quel plaisir et quel honneur d’avoir votre commentaire ici :). C’était une très belle idée, félicitations ! Et je suis impatiente de voir le prochain dessin alors !
          Quant à Bueren en Fleurs, je ne connaissais pas mais ça m’a tout l’air d’être super joli aussi :). Merci pour ce commentaire très intéressant !

  5. Très chouette article. Merci pour ma ville 😉 Puis-je suggérer pour une prochaine visite : le parc de La Boverie et son nouveau musée, faire un 15 août en Outremeuse et découvrir le folklore, le Grand Curtius, suivre les pas de Simenon, te perdre sur les sentiers et les terrasses la Citadelle et pas seulement lors des nocturnes… 😆

    • Bien sûr, toutes les suggestions sont les bienvenues et je prends note pour ma prochaine visite ! Merci à toi :).

  6. Bigre, gris oui et désert aussi, on dirait presqu’une ville fantôme.

    • Oh non, ce sont seulement les photos qui donnent cette impression. Je n’ai pas photographié les rues où il y avait du monde, c’est de ma faute :). Je pense que Liège est tout sauf une ville fantôme hehe !

      • Recoucou 😊 Je connais bien Liège. C’est objectivement moins vivant quand même que les Liégeois aiment le raconter en dehors de festivités quelque peu lourdaudes. Y a de grandes fêtes populaires comme le 15 août, la city parade ou les villages gaulois et de Noël, les fêtes estudiantines, les descentes dans le quartier du Carré mais tout ça tourne autour de l’alcool. Tchantchès, le personnage folklorique de la Cité ardente, et symbole du Liégeois “type”, a lui-même un penchant peu modéré pour le péket (alcool de la région), c’est dire 😊 Sans parler du championnat de Belgique de football dont le nom est “Jupiler League”. C’est un cas unique de dévoiement d’appellation d’une competition sportive nationale par un sponsor alcoolisé. Cet état de fait laisse bien sûr un peu ébahis et interloqués les observateurs étrangers. C’est un indice supplémentaire du niveau d’imprégnation par la “culture” des excès alcooliques. Mais là on sort du contexte liégeois, c’est fort répandu dans les régions germaniques et anglo-saxonnes ou limitrophes (comme Liège). Allez santé !

        • Ah oui, l’alcool est présent partout en Belgique (et c’est sûr que Liège ne manque pas à l’appel !). Quand je dis que je suis Belge et que je n’aime pas la bière, les gens me regardent d’ailleurs avec un air interloqué ahah. Quand au fait que c’est moins vivant que ce qu’on en dit, je veux bien croire que certaines personnes exagèrent un peu. Mais quand on aime une ville, on la voit peut-être toujours un peu plus belle que ce qu’elle est objectivement, non ? 🙂

  7. Bonsoir,

    Je suis Liégeois et j’ai eu l’opportunité à mainte reprise de vivre ou visité de grande ville Paris Marseille Lyon Bruxelles Bruge Ostende Istanbul Mexico etc etc etc mais aucune de ces villes ne me donne autant de plaisir que ma belle ville de Liège autant de bonheur et de joie, d’amour et de partage. Liège ce n’est pas une simple ville avec des gens qui y vivent mais ce sont des gens qui font vivres la ville c’est toute la différence, simplicité fraternité convivialité sont des adjectifs qui corresponde à liège et bien d’autres. Pour comprendre liège et voir la ville dans toute sa splendeur il faut vivre comme un liégeois, être une journée dans sa peau et ce laissé bercé par sa chaleur environnante. Encore merci pour votre article.

    • Je trouve ça vraiment génial de se sentir aussi heureux dans sa ville ! J’aimerai toujours voyager mais je veux finir par m’installer dans une ville dans laquelle je serai toujours contente de rentrer après un voyage. Quant à l’ambiance que vous décrivez, je n’en ai aucun doute ! Merci pour votre commentaire :).

  8. Liège ville historique, Liège ville culturelle, Liège ville multiculturelle , Liège ville sportive…Liège métropole à ne pas rater, visitez là adoptez l’a et elle vous adoptera

  9. Je voudrais juste te dire bravo pour cet excellent article sur ma ville. Je vais mettre un lien sur mon blog pour ce post. Bravo et je te souhaite une agréable journée.

    • Merci beaucoup pour ton gentil commentaire, ça me fait super plaisir 🙂 ! Et un grand merci pour ton partage !