Prendre de la hauteur à Rio

Si j’aime autant les vues d’en haut, si je les cherche à chaque fois que je voyage, c’est parce qu’elles ont toujours le don de m’emporter dans un autre monde.

Ce qui m’a toujours impressionnée, une fois que je me retrouve en haut d’une tour ou d’une colline et que j’observe la ville, c’est la différence entre le calme et la tempête.

Lire la suite

What’s up #5 : Juin, juillet et août

On est déjà en octobre et, à l’image de ces derniers mois, je vous écris cet article avec du retard (et des yeux de chat désolé pour espérer que vous pardonnerez ma présence trop sporadique).

Je n’ai pas posté aussi souvent que je l’aurais voulu cet été, et ce n’est pas faute d’avoir des choses à vous raconter. Mais vous le savez, je ne suis pas de ces blogueurs qui veulent garder le rythme de leurs publications à tout prix, surtout pas au prix de la qualité. Chaque texte que j’écris pour mon blog se doit d’être fait de mots qui, placés les uns à la suite des autres, font sens au fond de moi. Et si ce n’est pas le cas, si pour une raison ou une autre mes doigts ne trouvent pas leur chemin sur le clavier, je ne peux me résoudre à leur forcer la main. Alors c’est simple : je ne publie pas.

Lire la suite

Cádiz, là où le soleil ne se couche pas

Je dois bien l’avouer, je n’attendais pas grand-chose de Cádiz. J’y allais pour revoir mes amis d’Erasmus, parce que de toutes les destinations d’Europe c’était celle-là qu’on avait choisie pour notre rendez-vous annuel. En plus de profiter de leur présence, j’y allais aussi pour bronzer sur la plage, manger des tapas jusqu’à plus faim et boire des verres de sangria en terrasse en m’assurant bien de grignoter pleinement tous les fruits de mon verre (sauf peut-être les citrons).

Lire la suite

Que faire à São Paulo ?

Avant notre voyage au Brésil, mon copain m’avait prévenue : il comptait sur moi pour faire une liste de toutes les choses que je voulais voir dans les villes où on allait. Il faut dire que, chaque fois qu’on voyage, j’ai toujours en tête une petite liste de choses à voir, que je construis souvent au fil des blogs que je dévore les jours où l’excitation du voyage se fait trop ressentir que pour faire autre chose.

Mais pour le Brésil, c’était plus difficile. Au final, à part Rio, on ne parle pas beaucoup de ce grand pays sur ma blogosphère chérie.

À l’heure d’arriver à São Paulo, j’avais fait une liste timide de ce que j’avais galvaudé ici et là. Mais je dois bien avouer que de par sa taille gargantuesque, la ville m’impressionnait un peu.

Lire la suite

Maceió : La vie au bord des mers turquoises

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous parler d’une ville que tous les Brésiliens connaissent mais que très peu d’Européens seraient capables de placer sur une carte : Maceió.

Alors qu’en Europe, la grande majorité d’entre nous n’en ont même jamais entendu parler, Maceió est, sur ce continent latino-américain aux paysages si différents des nôtres, l’une des destinations de vacances par excellence. La ville attire de nombreux Brésiliens qui viennent y profiter de quelques semaines de soleil, mais aussi des Argentins et, même, quelques Italiens.

Lire la suite

Rio : Les sentiments qui s’entrechoquent

Il est presque 18h quand nous sortons de l’aéroport de Rio. Le soleil est déjà parti se coucher mais le ciel est encore d’un bleu profond.

Après avoir passé les portes, prise par l’air chaud de la fin de journée, je redresse la tête pour poser mon premier regard sur cette ville dont on entend tellement parler. Et c’est là que je la vois, sans même la chercher ni m’attendre à la voir si vite : la statue du Christ Rédempteur, le symbole de Rio. Il se dresse au-dessus de l’horizon, éclairé pour apparaitre dans la nuit qui arrive bientôt. Tout petit dans la distance et pourtant si majestueux.

Un sourire commence à se tracer sur mon visage.

Lire la suite

What’s up #4 : Mars, avril et mai

Ces trois mois ont été évidemment marqués par notre voyage au Brésil, mais aussi par une poignée un peu trop grande d’au revoir à des amis qui quittaient Prague l’un après l’autre.

Je vous l’avais déjà dit, la vie d’expats est sans cesse faite d’au revoir et de nouvelles rencontres. Surtout à Prague où les expats ne restent généralement que quelques temps avant de s’envoler vers d’autres destinations, ou de rentrer chez eux. Et surtout ces trois derniers mois.

Lire la suite

Brasília : Le futur dans le désert

“Tu verras, ici, on n’aurait presque pas besoin de GPS tellement la ville est facile à comprendre”, me dit mon copain en sortant de l’agence de location de voitures à trois minutes de l’aéroport. Je le regarde et il continue, les mains sur le volant et le regard posé sur la route : “Le centre est construit en forme d’avion, et chaque côté a des numéros qui se suivent”.

Je suis confuse mais les réponses viendront plus tard. Pour l’instant, mon copain a mis toute sa concentration sur la route et il n’entend qu’à moitié mes questions. “Tu verras”, il me répète. En attendant, mon cerveau tente de normaliser l’information.

Un plan facile à comprendre sans GPS, c’est pareil dans ces grandes villes quadrillées des Etats-Unis, non ? Et les numéros qui se suivent, n’est-ce pas là la logique de toutes les rues ? Pour le moment, seule la forme d’avion m’intrigue vraiment. Je ne connais encore rien de la ville et je trouve ça assez incroyable.

Lire la suite

São Paulo : La beauté dans le désordre

Soyons clairs : si les villes c’est pas trop votre truc, mieux vaut ne pas commencer par São Paulo. São Paulo, c’est pour les amoureux des villes, ceux qui aiment leur bruit et leur agitation, ceux qui respirent un peu mieux quand ils sont entourés de plein de choses. Comme moi.

São Paulo n’est pas pour ceux qui ne sont pas habitués au bouillonnement des villes, ceux qui ont besoin de grands paysages vides de bâtiments pour se sentir bien.

Si c’est votre cas, je ne dis pas que vous ne devriez jamais la visiter. Je dis juste que vous devriez commencer par quelque chose de plus petit et plus ordonné avant. Vous jeter dans les rues de São Paulo sans y être préparé, ça serait comme un grand saut dans l’océan sans savoir nager ou un marathon sans entrainement. En bref : un grand moment de solitude pas très agréable.

Lire la suite